La proportionnelle à l’Assemblée une urgence pour la démocratie

Publié le par gac

Est-ce juste que nous n’ayons toujours pas la parité à l’Assemblée nationale ? Malgré une prise de conscience populaire de l’importance de la parité en politique, de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes et après plusieurs incitations législatives, nous n’avons pas progressé tant que cela en 2007, avec seulement 41 % de candidates et nous verrons combien d’élues.

 

Est-ce juste d’avoir une majorité qui recueille 41-43 % des suffrages entre les scores des candidats de la Majorité présidentielle (hors UMP), du Nouveau centre (ex-UDF) et de l’UMP et qui va avoir pratiquement 80 % des députés ?

 

Est-ce juste d’avoir une opposition constituée de plusieurs partis comme le Parti communiste français, les Verts, le Parti radical de gauche, le Mouvement des citoyens en plus du Parti socialiste et qu’à l’Assemblée nationale un seul groupe représente cette opposition ? Est-ce juste que cette opposition représente proportionnellement 35.6 % de la population et qu’elle sera représentée à l’Assemblée par environ 20 % des députés ?

 

Est-ce juste d’avoir 13 formations politiques qui pourraient prétendre à près de 167 sièges et qu’ils n’auront qu’entre 12 et 29 députés (PCF, Verts, MoDem, MPF).

Les extrêmes de gauche et de droite sont pénalisés avec environs 50 députés qu’ils n’auront pas.

Et quatre partis, le Parti communiste français, les Verts, le Mouvement Démocrate et le Mouvement pour la France, pourraient avoir 95 députés, et ils n’en auront au maximum que 29 soit une différence de 66 sièges.

 

Nous voyons bien depuis plusieurs années l’indispensable besoin de réforme de nos institutions démocratique pour qu’elles soient plus représentatives de la population. Cette analyse arithmétique, ne fait qu’apporter des éléments supplémentaires pour instaurer la proportionnelle intégrale à l’Assemblée nationale. voir article suivant pour les résultats et projections

 

La proportionnelle, c’est plus d’équité politique, l’égalité des droits à la représentation et surtout la seule garantie pour la parité. Nous le voyons dans l’assemblée des régions, les Conseils régionaux, le scrutin par liste à la proportionnelle est une façon sûre d’arriver à la parité.

 

La lutte pour la proportionnelle continue et le 17 juin, nous défendrons les couleurs de la gauche et sa diversité en votant pour les candidats de gauche arrivés au 2nd tour (4 verts, 27 communistes et ~250 PS et alliés).

Publié dans Elections 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article